Le petit guide du portage salarial

Le portage salarial représente un mode de travail en pleine émergence qui constitue un compromis idéal entre le travail en freelance et le travail en entreprise. En effet, grâce au portage salarial, un professionnel peut exercer son activité en étant indépendant tout en bénéficiant de la couverture sociale d’un salarié. Comment fonctionne ce statut ? Suivez le guide !

Le portage salarial, qu’est-ce que c’est ?

Le portage salarial est une forme d’emploi combinant le fait d’être indépendant et d’être salarié en entreprise en même temps. Il s’agit d’un contrat entre une entreprise de portage salarial et un salarié porté dont les termes sont définis au démarrage du contrat.

D’un côté, l’entreprise de portage salarial profite du savoir-faire de son salarié au service de ses clients. D’un autre côté, le salarié porté bénéficie des avantages de l’entreprise en exerçant en totale indépendance. Il faut toutefois faire attention à bien choisir son entreprise. En guise d’exemple, Portify, société de portage salarial online, est adhérente à la FEPS (Fédération Européenne du Portage Salarial) comme gage de professionnalisme et de fiabilité auprès des professionnels intéressés par ce statut.

portage salarial

Le portage salarial, pour qui ?

Il est possible de prétendre au poste de salarié porté dès lors qu’un individu dispose d’une expertise, d’une qualification et d’une autonomie dans un secteur d’activité professionnel donné.

Il est ainsi en charge de convenir lui-même des conditions d’exécution de ses services et de ses tarifs. Il convient tout de même de noter que les activités liées aux services à la personne ne peuvent être encadrées par un contrat de travail en portage salarial. Il en est de même pour les activités commerciales et les professions réglementées. Le portage salarial est le contrat de travail idéal pour les experts des professions du conseil et des métiers intellectuels.

La rémunération minimum requise dans le cadre de ce type de contrat est d’environ 2452 € bruts pour un mois travaillé à plein temps. À ce salaire s’ajoutent encore 5% d’apport d’affaires.

Les avantages du portage salarial

Le gain de temps

Le salarié porté bénéficie d’une prise en charge des parties comptables, administratives et juridiques liées à son activité professionnelle, le tout en échange d’environ 10% de son chiffre d’affaires. Le travailleur indépendant ne perd donc pas son temps à s’occuper de ces tâches chronophages, pour mieux se concentrer sur son activité.

La liberté

Un salarié porté bénéficie d’une liberté dans l’exercice de son activité, au même titre qu’un travailleur en freelance. Il ne dispose d’aucune hiérarchie vis-à-vis de ses clients et il est en mesure de fixer lui-même ses honoraires ainsi que ses conditions d’exécution de travail. Le salarié porté dispose également de la liberté de choisir ses missions, tout comme il gère lui-même son emploi du temps.

La sécurité

L’un des grands inconvénients d’un contrat en freelance est l’insécurité, dans la mesure où aucune couverture sociale n’est prévue. Avec un contrat de portage salarial, le travailleur bénéficie des avantages d’un salarié en entreprise en termes de sécurité sociale, de droit au chômage, de cotisation retraite, de prévoyance, de mutuelle, etc.

L’accompagnement et le réseau

En collaborant avec une société de portage salarial, le travailleur indépendant bénéficie d’un accompagnement dans l’exercice de son activité professionnelle. Des formations sont par exemple régulièrement proposées pour évoluer dans le métier. Par ailleurs, l’entreprise de portage salarial se charge de mettre le travailleur porté en relation avec un réseau important de consultants.

L’optimisation financière

Le portage salarial permet au salarié porté de bénéficier d’une bonne gestion financière. En effet, le travailleur bénéficie d’une gestion des frais remboursés sans charges, d’une récupération de la TVA, des CESU, ainsi que d’un plan d’épargne entreprise.

Comments are closed. Posted by: Johan OSTERROTH on