Industries : comment optimiser le contrôle de la taille des particules ?

Le contrôle de la taille des particules est un élément à ne pas négliger lorsque vous travaillez avec des « poudres ». Plusieurs techniques permettent de mesurer et contrôler la micronisation des particules. Le broyage consomme énormément d’énergie, ce qui nécessite de surveiller en temps réel la granulométrie pour maximiser le résultat. Parmi toutes les solutions possibles, certaines sont plus avantageuses en termes de rapport qualité/prix. Il devient donc essentiel de procéder à une analyse minutieuse.

La granulométrie laser pour contrôler la taille des particules

La granulométrie laser est très utilisée par les services de contrôle qualité. Elle permet de mesurer la taille des particules et de s’assurer du respect des normes. Cette technique utilise une technologie de pointe pour déterminer la distribution statistique de la taille d’une collection d’éléments finis. Elle caractérise en plus de la taille, également la forme de ces particules. C’est un avantage qui permet d’obtenir des analyses uniques.

Une industrie pharmaceutique par exemple devra respecter une certaine dimension et une forme particulière pour ses particules, l’enjeu étant l’efficacité finale des médicaments mis sur le marché. La stabilité et la dissolution du produit sont en effet liées à la taille et la forme des particules.

Vous pouvez voir ce que propose Ribori Instrumentation grâce aux derniers lasers à diffraction et analyser ainsi la forme et la taille simultanément ou indépendamment des particules. Il vous suffira de configurer précisément les classes pour obtenir des analyses fiables. Les nanoparticules qui, autrefois, étaient difficiles à caractériser de façon fiable n’échappent plus à ce laser puissant dont le spectre de diffusion agit sur un angle à 165°.

optimiser la taille des particules

Le cryo broyage des particules

Encore appelée broyage cryogénique, cette technique permet de rendre friable le produit à broyer en le refroidissant. Elle est parfaite si vous désirez produire des poudres en maitrisant la granulométrie. Le Cryo broyage est apprécié pour sa réduction de l’énergie dépensée avec un rendement amélioré. Généralement, le CO2 ou l’azote sont les éléments utilisés pour produire le froid qui durcit la matière à broyer. On l’utilise notamment pour les matières thermoplastiques, les caoutchoucs, les cires, etc.

Cette technique est efficace pour les produits sensibles à la chaleur ou si leurs composants sont mous. Le résultat de ce processus est une poudre homogène, fine et qui ne colle pas. Le risque d’oxydation est donc minimisé. La qualité est conservée et la productivité nettement augmentée.

La centrifugation analytique dans les industries

Cette méthode de granulométrie est une méthode d’analyse des émulsions et suspensions qui donnent des informations sur la forme, la taille, la masse et la composition des poudres. Elle a recours aux expériences de stabilité, d’équilibre de sédimentation et de vitesse de sédimentation. Cette dernière qui dure entre 1 et 3 heures est particulièrement intéressante car elle révèle les hétérogénéités. Les dissociations, associations, ou encore répulsions et attractions sont ainsi mises en avant.

Sa valeur ajoutée réside dans le fait que la distribution de granulométrie n’est pas tributaire des propriétés optiques des matériaux dispersés. En offrant tous ces avantages à la fois, cette technique est l’une des plus économiques de par la multiplicité des options obtenues. La granulométrie des particules est un enjeu économique et énergétique qui demande la maitrise des différentes techniques.

Comments are closed. Posted by: Patrick on