Comment créer une entreprise en ligne ?

Vous avez décidé de vous mettre à votre propre compte ? Le moment est peut-être venu pour vous de penser à créer votre propre société. Toutefois, ce n’est pas forcément gagné d’avance avec les innombrables formalités à remplir, et c’est davantage plus difficile lorsque vous vous y prenez pour la première fois. La création en ligne d’une entreprise est peut-être alors la solution qu’il vous faut. Comment s’y prendre ? Réponses ici.

Création de son entreprise en ligne, quel rôle pour les legaltechs ?

Deux solutions s’offrent généralement à vous lorsque vous décidez de créer votre entreprise en ligne. Soit vous vous chargez des formalités vous-même, soit vous sollicitez un prestataire en ligne pour le faire. Plusieurs prestataires sont justement de nos jours disponibles pour faciliter la création d’une entreprise en ligne. C’est le cas des legaltechs. Elle peut être vue comme une plateforme de formalités juridiques en ligne.

Des prestations juridiques en ligne

Elles ont vu le jour aux États-Unis. Elles, ce sont les start-ups qui proposent des services dans le domaine juridique en ligne. Les legaltechs sont des plateformes qui automatisent certaines tâches comme la modification ou la rédaction d’un contrat.

Sur ces plateformes, les utilisateurs peuvent télécharger des formulaires ou d’autres documents juridiques et administratifs. Certaines legaltechs se diversifient même et embrassent d’autres domaines comme la fiscalité.

Des avocats pour plus de présence sur le net

Les legaltechs travaillent en collaboration avec plusieurs avocats. Ces derniers leur donnent en effet plus de crédibilité. Travailler avec une legaltech s’avère également être bien plus avantageux pour un avocat que travailler seul.

Les start-ups ont la technologie qui facilite le recours en ligne aux spécialistes de droit. Certaines plateformes permettent même de faire des consultations en ligne, et ce ne sont pas les avocats qui vont s’en plaindre. Le gain de temps est le premier atout de ces legaltechs.

En quelques minutes, vous avez des réponses à vos préoccupations même quand elles nécessitent l’expertise d’un homme de droit. Les accompagnements de ces prestataires en ligne sont généralement sérieux et sont plutôt à des tarifs abordables.

Des legaltechs pour quels services ?

Ces prestataires en ligne vous proposent :

  • De vous aider à suivre la vie de votre entreprise. Ils font la prévision de vos entretiens par an, vous aident à redéfinir vos objectifs ou à tenir votre agenda ;
  • De s’occuper de la relecture de vos documents administratifs et juridiques. Vous pouvez solliciter ensuite leur correction en cas de besoin ;
  • De vérifier la viabilité de votre projet ainsi que la rentabilité de votre entreprise à travers une étude de marché ;
  • De gérer la publication des annonces légales au cours des différentes modifications liées à votre entreprise ;
  • De procéder à la rédaction des statuts de votre entreprise ;
  • De faire les démarches de création d’une nouvelle entreprise ;
  • D’effectuer les négociations de contrat avec les banques ou encore les assurances ;
  • De procéder à l’exécution de plusieurs tâches comptables, bancaires et juridiques.

Les legaltechs ne se substituent pas aux huissiers, notaires ou avocats. Elles offrent des services qui complètent ceux de ces spécialistes du droit.

Comment s’y prendre pour créer son entreprise en ligne ?

La dématérialisation gagne beaucoup de secteurs, et la création d’entreprises n’y échappe pas. Il faut toutefois suivre certaines étapes pour arriver à bon port.

La rédaction des statuts

Une entreprise ne peut voir le jour sans ses statuts. Cette étape primordiale peut être faite en sollicitant l’assistance d’une legaltech. Plus que vous, elle pourra faire la part des choses par exemple entre un statut d’une SAS et celui d’une SA.

L’ouverture d’un compte bancaire et le dépôt des apports

Une entreprise doit avoir un compte bancaire. Le capital social de la nouvelle société y est en effet déposé. Plusieurs banques offrent des prestations en ligne. Même si cela peut retarder l’obtention du certificat de dépôt de fonds, cela vous dispense d’innombrables allers et retours dans les locaux d’une banque. Hormis les apports en numéraire, certains apports en nature peuvent également se faire en ligne.

Les apports en nature que sont les actions d’autres entreprises peuvent en effet être donnés en ligne. Vous aurez néanmoins à faire certaines formalités de transferts de propriété physiquement. C’est le cas de l’évaluation des apports en nature. Pour ce qui est des apports en industrie, il s’agit d’un apport d’intellect. Ce type d’apport ne vient toutefois pas en augmentation du capital social.

L’annonce légale

Il s’agit d’éditer et de faire la publication d’une annonce légale qui communique sur le siège social, l’adresse, l’objet social, le capital, l’identité et l’adresse du gérant. Sans cela, la société ne peut pas voir le jour. Vous pouvez le faire en remplissant des formulaires sur les plateformes dédiées ou le confier à un prestataire en ligne.

L’immatriculation de la société

L’immatriculation de l’entreprise est la dernière étape de la création. Il vous suffira de remplir les formulaires concernés et de mettre en pièces jointes les justifications adéquates. Toutefois, si vous confiez la création de votre entreprise à un prestataire en ligne, vous n’aurez pas à vous donner tout ce mal. Il s’en chargera.

En effet, il est possible de confier la majorité sinon la totalité de ces formalités de création de votre entreprise à un prestataire en ligne. Il vous suffira de lui fournir les documents nécessaires pour leur accomplissement.

Des plateformes en ligne pour vous simplifier la création de votre entreprise

En définitive, il existe aujourd’hui de nombreuses plateformes sur internet qui sont à votre service pour la création de votre entreprise en ligne. Cela peut aller de la rédaction des statuts à l’obtention de l’extrait K-Bis. Ces legaltechs qui ont la latitude de facturer librement peuvent même vous proposer des packs de services à des prix intéressants. Toutefois, avant de céder à cette tentation, il faut vous assurer de la crédibilité de l’entité.

Nous vous recommandons d’avoir une préférence pour les prestataires qui travaillent avec des hommes de droit. Parcourez ensuite les sites de ces prestataires ou les comparatifs de leurs services dans les moindres détails à la recherche d’avis d’anciens clients. La « vie » de votre nouvelle entreprise en dépend.

Comments are closed. Posted by: Johan OSTERROTH on